astragale imprimé en 3D

C’est à l’hôpital Pamela Youde Nethersole, Hong Kong, que des médecins ont réussi à implanter un os en métal imprimé en 3D à un patient victime d’un grave accident de moto.


L’astragale

L’os en question s’appelle l’astragale. Peu connu, cet os est pourtant d’une importance cruciale pour votre corps. Situé au niveau de la partie inférieure de la cheville et au dessus du talon, l’astragale est le principal point de contact entre la jambe et le pied. Il est indispensable pour marcher.

os du pied

En Avril 2015, un patient victime d’un accident de moto a littéralement perdu son astragale. Ce type d’accident est relativement rare (20 cas recensé au monde) et nécessite de fusionner les os de la jambe et du pied. Cette opération a pour conséquence une très grande diminution du mouvement de la cheville et une longueur de jambe plus courte.


Une solution innovante

Grâce à l’impression 3D, des médecins de l’hôpital Pamela Youde Nethersole, à Hong Kong, ont réussi à modéliser l’astragale gauche du patient par tomodensitométrie de la cheville droite. Il a fallu 2 semaines pour modéliser et imprimer cette réplique en métal mais le patient a attendu 16 mois avant l’implantation à cause des inflammations répétées du pied.

os imprimé en 3D


Une opération réussie

Finalement, le patient a enfin pu être opéré et l’implant semble fonctionner parfaitement. Il est capable de plier sa cheville de 15 degrés et mouvoir sa jambe naturellement.


L’avantage d’un implant 3D

L’un des avantages de l’implant métallique imprimé en 3D c’est qu’il n’est pas nécessaire de le changer tous les 3 à 4 ans comme les implants traditionnels. Les médecins de l’hôpital envisagent maintenant d’intégrer l’impression 3D dans les procédures opératoires.

os imprimé en 3D métal

 « Maintenant, nous pouvons produire des implants plus précis basés sur la taille des os des différents patients, » a déclaré le Dr Chiu Shin-Yeung, consultant au département d’orthopédie et de traumatologie de l’hôpital. « Nous pouvons reproduire un nouvel os en métal imprimé en 3D d’un patient à partir de l’image numérisée du membre opposé. »

Le médecin a ajouté que les patients souffrant d’un cancer des os pourraient grandement bénéficier de traitement assisté par impression 3D, mais il a exclu la perspective d’utiliser cette technologie pour les patients en salle d’urgence. Dans ces cas, il n’y a pas assez de temps pour créer avec précision un modèle imprimable 3D.

Impression 3D, imprimante 3d, fichier 3d, veille technologique fabrication additive, suivez toute l’actualité sur Facebook et  Twitter.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *