La TVA ou la Taxe sur la Valeur Ajoutée est un impôt que les consommateurs paient indirectement aux producteurs ou vendeurs pour que ces derniers puissent le reverser à l’Etat par la suite. Beaucoup d’entreprises ont encore du mal avec le concept de cette TVA. Découvrez donc tous sur la TVA dans cette rubrique !

La TVA : le concept et les types de TVA existantes !

Tout d’abord la Taxe sur la Valeur Ajoutée représente la différence entre le prix Tout Taxes Comprises et le prix Hors Taxe. Il y a un taux défini par l’Etat pour cette taxe. On retrouve donc la TVA collectée qui est facturée aux clients lors de la vente et la TVA déductible quand l’entreprise procède à un achat.
La TVA qui s’affiche lors d’une vente est ce qu’on appelle la TVA collectée, elle doit être reversée aux impôts par la suite. Quant à la TVA déductible, elle s’affiche lors que l’entreprise fait des achats ou accède à des services qui lui seront facturées. Une entreprise assujettie à la TVA peut récupérer la TVA déductible.
Le principe est simple, le montant de la TVA déductible doit s’afficher lors de votre déclaration de TVA aux impôts pour que ces derniers puissent déduire ce montant du montant de TVA que vous devez reverser à l’Etat avec votre TVA collectée. Donc pour accéder à cette récupération de TVA vous devez obligatoirement effectuer l’achat dans l’intérêt de l’entreprise et avoir un justificatif pour cela.

Qu’en est-il de la TVA à payer et du crédit de TVA ?

Alors, la Taxe sur la Valeur Ajoutée à payer est la différence entre la TVA collectée et la TVA déductible et cette différence sera reverser à l’Etat après la déclaration de TVA. Et si la TVA déductible est supérieure à la TVA collectée, nous faisons face au crédit de TVA. Dans ce cas-là, vous n’aurez rien à verser à l’Etat puisque ce dernier aura une dette envers vous. Cette dette sera épongée quand vous aurez de la TVA à payer, directement l’Etat enlèvera la dette et vous payerez le reste.

Pour une entreprise assujettie à la Taxe sur la Valeur Ajoutée ou la TVA, il est obligatoire de faire la déclaration de TVA auprès des centres qui sont faits pour cela. Vous ne devez donc pas sous-estimer l’importance de cette étape. Vous devez aussi veillez à ce que les comptes de TVA sont bien à jour et bien inscrites dans votre journal. Des logiciels sont aujourd’hui capables de vous aider dans ces démarches comme d’inscrire automatiquement sur vos factures de vente les TVA collectées et de les enregistrer de la même façon dans le compte adéquat et le journal.
Pour que vos déclarations soient donc sans erreurs de calcul et soient bien en accord avec vos achats et ventes, vous devez utiliser des outils pour la vérification. Le calcul de TVA est bien connu dans les entreprises comme étant difficile mais un bon suivi et une attention particulière sont nécessaire pour un bon résultat !