De nos jours, à cause des responsabilités, les parents n’ont plus vraiment de temps pour garder leur bébé. Trouver où garder son bébé est une tâche importante et nécessaire, mais assez difficile pour eux. La microcrèche peut aider les parents à ne pas s’inquiéter du garde de leurs enfants.

Pourquoi opter pour la micro-crèche ?

La microcrèche marche comme une crèche normale. Cependant, comme son nom l’indique, elle est plus petite. En effet, les crèches standards peuvent accueillir plus de 50 enfants. Par contre, les microcrèches n’accueillent qu’une dizaine d’enfants. Ainsi, l’éducateur peut bien gérer et surveiller les faits et gestes des enfants. Cela assure beaucoup les parents de la sécurité et de la bonne garde de leurs enfants. 

Dans les microcrèches, les enfants jouent et travaillent collectivement même s’ils n’ont pas le même âge ni le même niveau. Cela est très bénéfique pour eux, car ils vont s’entraider. Les grands aident les petits dans leurs activités ou leurs jeux. Il faut savoir que les petits vont être influencés par les grands pour les imiter ensuite. La microcrèche peut alors aboutir à la solidarité et la camaraderie des enfants.

Les éducateurs dans les microcrèches connaissent plus les enfants dans leurs crèches. Dès l’accueil, les professionnels de crèche peuvent mener une petite enquête pour tout savoir sur chacun des enfants. En ayant plus de connaissances sur eux, les éducateurs vont pouvoir découvrir ce dont les enfants ont besoin et garantir une meilleure éducation.

Pour le montant de la garde, une microcrèche est plus chère qu’une crèche collective. Cependant, il peut être amoindri par l’entreprise de l’un des parents. La CAF appelée aussi CMG peut également les aider à avoir un tarif moins élevé. Le gérant de la micro-crèche reçoit la totalité, ce que les parents et l’entreprise ou le CAF paient.

Comment créer une micro-crèche ?

Créer une microcrèche n’est pas une chose facile puisque cela demande de l’investissement et des financements. Pourtant, elle est plus facile à gérer et un peu plus en règle par rapport à la crèche standard. En effet, elle a des principes plus flexibles que les autres crèches. Par exemple, ce n’est pas nécessaire pour une micro-crèche d’avoir des médecins référents ou d’un proviseur.

Le respect des réglementations de sécurité est plus que nécessaire pour l’ouverture d’une microcrèche. L’établissement va recevoir des parents et des enfants de tout genre. De ce fait, il faut qu’elle soit en règle. Elle doit être satisfaisante, bien aérée, éclairée et également avec une température adaptée aux enfants. Elle doit également contenir des salles de repos, de jeux, des toilettes et une salle à manger.

Bien sûr, les éducateurs doivent avoir des diplômes adaptés à leurs emplois. Ils ont besoin d’une justification d’au moins 3 ans d’expérience comme assistante maternelle. Le gérant doit également représenter un référent technique qui possède le diplôme de docteur avec 3 ans d’expérience. Dans le cas où l’effectif des enfants est supérieur à 4, il faut au moins deux personnes pour la garde.

Pour l’étape d’accomplissement du projet, la recherche du local est la première chose à faire. Il doit être accessible au public et présentant les normes de sécurité. La rencontre avec le Maire est la prochaine étape puisqu’il est le seul à pouvoir donner le feu vert. L’élaboration du plan financier est également très importante pour tout savoir sur les dépenses et les chiffres d’affaires nécessaires. Vous devez remplir et remettre un dossier d’agrément au Président du Conseil général. Si tout est en règle, vous aurez sa permission.