Depuis le ralentissement économique causé par la crise sanitaire, les Français ont accumulé un montant d’épargne historique de plus de 21,3 % de leur revenu brut disponible, en progression de 6.3 points par rapport à l’année précédente, égalant le record datant de 1975. La reprise pointant le bout de son nez, de nouvelles opportunités de placements réapparaissent qui permettent d’espérer raisonnablement en récolter les fruits. Encore faut-il pour cela savoir si l’on préfère se constituer patiemment et prudemment un petit bas de laine pour ses vieux jours ou les imprévus.  Ou si l’on a l’ambition et les reins assez solides, de réaliser de véritables plus-values, en prenant des risques calculés grâce à une bonne information, conférant la vision économique adéquate pour ce type d’opérations. Tour d’horizon des différentes options qui s’offrent aux investisseurs en herbe désireux de se lancer dans la quête d’accroissement de leur capital.

Choisir entre la sécurité et le rendement

Comme le dit l’adage populaire, il n’est jamais bon de laisser ses œufs dans le même panier, et ce précepte s’applique parfaitement aux placements et aux investissements. Aussi, si vous voulez diversifier votre portefeuille ou recherchez des informations complémentaires avant de franchir le pas, faites confiance au conseil finance, banque sur https://www.epargnant.org/ ce site de très bonne facture, au contenu exhaustif. Comme annoncé dans titre de ce paragraphe, il n’y à malheureusement pas de placement  » magique » qui combine sécurité de placement et haute rétribution financière. Il faudra donc choisir et répartir sa mise entre des placements d’épargne sûrs plébiscites par le plus grand nombre. Comme par exemple les livrets A et LEP (Livrets d’Épargne Populaire qui plafonnent à 1.25 %), les assurances vies au rendement également modestes, dont les sommes sont souvent gelées pendant une certaine durée, mais qui présentent des avantages fiscaux intéressants. Il y à également les bien connus comptes et plans d’épargne logement, au placement garanti, mais rémunéré au taux famélique de 1 %.

Les plus audacieux et les ambitieux se dirigeront donc vers des placements comportant des risques de pertes, mais permettant surtout de faire de vraies plus-values. Pour cela, la constitution d’un portefeuille d’actions boursières reste la voie privilégiée. En effet, en vous focalisant sur des entreprises bien installées exerçant des situations de quasi-monopole, vous prendrez des risques minimes tout en vous garantissant des dividendes en fin d’année. Rester attentif aux informations économiques et identifier les entités qui fournissent les biens et services structurels en constante augmentation et qui perdureront dans le futur est aussi une excellente stratégie.  Certains pionniers ont également réalisé des fortunes en misant sur les bonnes cryptomonnaies, et surtout au bon moment.  Il reste possible de réaliser de belles plus-values sur ces produits, mais leurs cours sont très volatils et dépendent des différentes régulations se mettant en place, ils sont donc réservés aux plus affranchis et aux cœurs les mieux accrochés.

Vous l’aurez compris, l’information et l’instinct d’entreprendre dans un risque calculé sont les deux mamelles de la richesse. Aussi, restez aux aguets et sachez bondir sur les opportunités qui s’offrent à vous.