L’agriculture en 2022 ne ressemble plus du tout à celle de nos grands-parents. De nos jours, être agriculteur, c’est être un vrai entrepreneur. C’est être à la tête d’un business pouvant être très florissant. Surtout, l’agriculture en 2022 demande une pluralité de compétences et de maîtrise.

La recherche de la productivité dans l’agriculture

Le bon exploitant agricole se doit de soigner sa productivité. Le premier objectif est évidemment de maximiser le rendement de la production agricole. Cela commence par l’achat des semences aux meilleurs prix. Des sites E-commerces dédiés aux semences existent : vente en ligne semence agricole.

La bonne gestion de l’irrigation et d’éventuels produits de traitement complètent la recherche de la productivité dans l’agriculture. Ainsi, un agriculteur en 2022 n’est plus le simple paysan qui travaille la terre, mais bien un gestionnaire d’activité agricole qui doit maitriser tous ses coûts et surtout maximiser sa marge.

Le mariage d’un travail manuel et intellectuel

Faire le choix de l’entrepreneuriat dans le domaine de l’agriculture, c’est aussi est surtout développer un business qui marie le travail manuel et le travail intellectuel. En effet, l’agriculteur moderne se doit d’être aussi efficace sur un tracteur le jour de la récolte, que devant son écran d’ordinateur pour faire ses prévisions. Il doit aussi développer de belles qualités de négociations, avec ses fournisseurs d’une part, mais aussi avec ses distributeurs à l’autre bout de la chaîne.

Marketing et communication en agriculture

De nombreux agriculteurs dépoussièrent leur profession en montrant leur quotidien sur les réseaux sociaux. L’objectif peut être de créer des vocations futures… Mais cela permet aussi de les crédibiliser face à leurs interlocuteurs. En effet, en montrant qu’ils maîtrisent les codes et usages du marketing et de la communication moderne, les agriculteurs se mettent en position de force pour négocier… Et pourquoi pas mettre en place des partenariats avec leurs fournisseurs afin de faire réduire les factures de semences par exemple.

Garder les mains dans la terre

C’est la richesse de ce beau métier d’agriculteur, le fait de pouvoir garder les mains dans la terre, dans le concret. Être capable de gérer toute la verticale de son business, de la partie logistique à la comptabilité, en passant par la production pure et même la gestion des ressources humaines… Car le management a souvent sa place dans une exploitation agricole nécessitant de la main d’œuvre ouvrière, parfois en grande quantité sur de petites périodes de temps.

Se former pour continuer de performer

Fort de toutes ces qualités sur lesquelles l’agriculteur doit investir, il ne doit surtout pas en oublier de se former ! En effet, c’est le nerf de la guerre pour maintenir un business en place. Regarder ce que font les concurrents, s’intéresser aux fonctionnements dans d’autres pays… Et rester humble face à ses projets et ses enjeux, afin d’y faire face efficacement. L’entrepreneuriat agricole est sans nul doute une école de la vie professionnelle, un tremplin ou une reconversion professionnelle. Mais ce qui est sûr, c’est que cela reste un business passionnant fait par des passionnés.