Sur le web, l’arnaque est grandement pratiquée. En effet, il n’est plus uniquement mis en place dans les sites dédiés aux rencontres mais aussi sur les différents réseaux sociaux comme Skype, Hangouts et Facebook qui sont désormais un terrain de chasse aux yeux des malfaiteurs. Il s’avère alors important de savoir d’une part que faire pour les éviter et d’autre part, les mesures à prendre une fois, tombé dans leur piège.

Prévention : comment repérer les modes opératoires des arnaqueurs en ligne ?

Les imposteurs sont souvent des Africains et des Philippiens. D’ailleurs,  les plus notoires sont les brouteurs de la Côte d’Ivoire. En s’adonnant à plusieurs types d’arnaques, ils entendent trouver leur proie dans les zones francophones. Aussi, méfiez-vous puisqu’ils peuvent prendre leur cible par les sentiments. En effet, leurs plus grands abus de confiance ont été réalisés en évoquant des soins pour un parent malade ou à payer des frais de transport pour vous rejoindre. Enfin, plus grave encore, il y a la  » sextorsion ». Une personne au profil attirant engage une conversation avec vous. Il montrera de l’intérêt à votre égard pour se rapprocher de vous tout en profitant pour récupérer vos informations personnelles et ceux de vos entourages professionnels tels que l’entreprise où vous travaillez et familiaux. Plus les liens forts semblent se créer, confiantes, la victime peut s’adonner à des appels vidéos plus coquins et à la tournure de plus en plus intime. Cependant, les malfaiteurs profitent des conversations en visioconférence pour obtenir une vidéo aux caractères explicites ou des nudes dont il se servira comme moyen de pression.

Les mesures à prendre face à une sextorsion :

La situation est à prendre au sérieux quand vous vous trouvez face à une sextorsion. En effet, il se peut qu’une rançon vous soit demandée en contrepartie d’une promesse consistant à ne pas difffuser vos vidéos. Leur point stratégique étant la manipulation par la peur, ils se présenteront en tant qu’autorités judiciaires en fournissant un nom et un prénom réels, ils peuvent prétexter que vous avez des problèmes avec la justice à cause de ces vidéos. Ils réclament le versement d’une certaine somme d’argent pour vous épargner. Vous êtes la victime ; et en tant que telle, vous pouvez agir en justice en déposant une plainte ou une main courante ou encore signaler un service Internet. Par ailleurs, il ne faut plus interagir avec ces malfaiteurs. Toutefois, ne supprimez pas votre compte comme celui sur Facebook. En effet, il faut le garder actif mais sécurisé puisque les brouteurs risquent de publier les vidéos intimes de vous ou les partager à vos proches en utilisant votre pseudo.

Malheureusement, en fonction de l’agressivité et de la détermination de l’imposteur, il y a une probabilité que vos vidéos ou contenus intimes soient publiés. En effet, parfois organisés en réunion de malfaiteurs, ils leur importent peu d’aller aussi loin. Enfin, il vous faut absolument appeler des organismes de paiement pour faire annuler les transactions. Toutefois, quant à la récupération de votre argent peu importe le type d’arnaques, elle s’avère difficile si la somme a déjà été prise par le brouteur.