nyrio-isen-bras-robotique-lille

Niryo One est le premier robot de Niryo, une startup lilloise qui a pour but de rendre la robotique accessible à tous.

Avec la démocratisation ultra rapide de l’impression 3D ces dernières années, il est désormais tout à fait possible de se procurer une imprimante 3D pour un usage personnel ou professionnel, sans devoir se ruiner.


Regardons maintenant du côté des robots :

Les robots industriels sont actuellement trop chers. Il faut compter plusieurs dizaines (voire centaines !) de milliers d’euros pour l’achat, l’installation et la maintenance d’un bras robotisé.

De ce fait, il est aujourd’hui inenvisageable pour une petite entreprise, une université, ou un particulier, de se procurer un robot de type industriel.

Avec les progrès en mécanique, électronique, informatique, intelligence artificielle, et bien d’autres domaines, le besoin en robots abordables est de plus en plus fort, que ce soit pour l’éducation, le divertissement, la recherche ou la production.

Niryo intervient dans ce contexte et a pour objectif de démocratiser la robotique, en créant un cobot accessible en prix et en utilisation.


Qu’est ce qu’un cobot ?

Un cobot, ou robot collaboratif, est une évolution d’un robot dit “classique”. Un cobot se démarque par 3 avantages principaux :

  • Adaptation à son environnement
  • Moins de contraintes de sécurité
  • Facilité de programmation et interaction avec les humains

 

Le premier produit de Niryo, nommé Niryo One, est un cobot sous la forme d’un bras robotisé 6 axes.


Pourquoi 6 axes ?

Un bras 6 axes permet d’atteindre n’importe quel point dans la zone du robot, avec n’importe quelle orientation. Cela permet notamment d’attraper des objets dans des zones difficiles, d’ouvrir des tiroirs, de déplacer une tasse de café sans la renverser, etc.


Comment est réalisé ce robot ?

Niryo exploite l’impression 3D pour fabriquer les parties plastiques du robot (matériau PLA). Ceci permet de réaliser de nombreux prototypes rapidement, afin de constamment améliorer la qualité des pièces.

Le contrôle du robot se fait grâce à une carte Arduino Mega (contrôle des moteurs) et une carte Raspberry Pi 3 (intelligence, modèle 3D, communication Wi-Fi, etc.).

Ces cartes sont plébiscitées par les communautés robotiques et open source. En utilisant des technologies et plateformes open source, Niryo souhaite rendre la robotique plus ouverte au monde, pour que chacun puisse apprendre, participer, et rencontrer des personnes autour d’une passion commune.


Usages

Grâce à une simplification du contrôle du robot, par rapport à un robot industriel, vous pourrez facilement vous y connecter avec votre smartphone/gamepad/souris. Pour les plus téméraires, différentes APIs seront également proposées au niveau des cartes Arduino et Raspberry Pi.

Il vous sera ensuite possible de définir des séquences de mouvements et les partager avec la communauté :

  • Faire un café avec une machine à café
  • Enlever des pièces imprimées d’une imprimante 3D
  • Réaliser des découpes et des décorations en 2D ou 3D
  • Assembler des pièces avec l’aide d’un autre robot
  • Décorer un gâteau
  • Emballer des objets après leur mise en boîte
  • Manipuler un smartphone automatiquement (cadrage automatique de la vidéo sur l’utilisateur) lors d’une visioconférence, un événement : mariage, démonstration, …
  • Et bien d’autres…

Pour en savoir plus sur Niryo One, rendez-vous sur le site de Niryo. Vous y trouverez également un blog sur la robotique.

Niryo One sera proposé en prévente à partir de mi-mars 2017 sur une célèbre plateforme de financement participatif, Kickstarter.

Ce robot pourra être utilisé dans un environnement de production, de recherche, ou encore dans des écoles et à la maison :  bricoler, cuisiner, réaliser des tâches du quotidien, aider les personnes âgées, jouer avec des enfants…

Et vous, pour quels usages utiliseriez vous un robot collaboratif chez vous ?

    9 Commentaires

  1. Pas mal mais pouvez vous communiquer une fourchette de prix ?

    • Les prix n’ont pas encore été totalement fixés, mais ce sera sous la barre des 1000 €, avec des « early birds » sur Kickstarter à un prix très avantageux !

      Nous voulons réduire le prix au maximum par rapport aux robots industriels, afin de permettre au plus grand nombre de personnes, ainsi qu’aux écoles et universités, de posséder un robot collaboratif.

  2. Au passage, j’aurai une autre question pour les créateurs. Va t il apprendre de ses erreurs ?

    • Niryo One sera équipé de capteurs (et par la suite d’une caméra) ce qui lui permettra effectivement d’apprendre de ses erreurs. Par exemple, si un obstacle se trouve sur son chemin, il pourra l’éviter ou alors ne pas faire deux fois l’erreur de le rencontrer.

      Concernant les roues, on y a pensé, ce sera pour une prochaine version 🙂

      • Ça laisse rêveur et mon copain aussi. Je vous souhaite que votre campagne Kickstarter soit une réussite ! Mais ce sera quoi votre programme ?

        • Merci !

          Pour le programme, surprise… Nous dévoilerons tout cela dans les jours/semaines qui suivent. Abonnez-vous à notre newsletter pour être la première informée 😉

      • Hello ! Cool qu’un créateurs réponde en personne ! Merci et félicitations pour votre travail ! Ca m’intéresse aussi. Les pièces en plastiques seront en open-source ? Vous allez les proposer au téléchargement ?

        • Merci Paulatreides !

          Oui les fichiers STL des pièces plastiques (PLA) seront rendues open source lors des premières livraisons du robot.

          Nous pensons vraiment que l’open source est la voie à suivre pour les applications robotiques. Personnalisation du produit, nouveaux projets, nouvelles idées… Bref tout le monde en profite !

  3. Ce serait sympa de le mettre sur des roues !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *