premier avion imprimé en 3D par Airbus

Un avion fabriqué avec une imprimante 3D

Airbus est un fervent partisan de l’impression 3D : ouverture d’un centre dédié à l’impression 3D à Munich, fabrication de pièces pour équiper le A350 ou plus récemment, la fabrication d’une moto révolutionnaire. Cette fois, Airbus a fait fort, le leader de l’aéronautique français a réalisé le premier avion fabriqué avec une imprimante 3D !

pièces de l'avion THORC’est au salon de l’aéronautique de Berlin qui se déroule cette semaine que cette première mondiale a été présentée. D’une longueur de 4 mètres pour un poids de 21 kg, le premier avion 3D fait partie des poids plume du salon mais attire l’attention de tous les visiteurs. Baptisé THOR pour Test of High-tech Objectives in Reality, l’avion 3D d’Airbus est minimaliste. Seules les pièces électriques n’ont pas été imprimées (pour le moment). L’objectif d’Airbus est de démontrer que l’impression 3D est une technologie d’avenir qui permet d’économiser du temps, du carburant et in fine de l’argent.

« Ça a été un excellent test », a affirmé Detlev Konigorski, responsable du développement du programme Thor chez Airbus. « L’idée était bien de réaliser un appareil tout entier grâce à l’impression 3D, pas juste quelques pièces ».

Avec un poids moyen inférieur de 40% par rapport aux pièces métaliques, THOR permet de réduire la consommation énergétique et donc l’empreinte carbone.

 « L’avantage des pièces imprimées, c’est qu’elles n’ont besoin d’aucun outillage, et qu’elles peuvent être réalisées très rapidement », explique Jens Henzler, un des responsables de la société allemande Hofmann Innovation Group, spécialisée dans les nouvelles technologies.

L’aéronautique et l’aérospatiale utilisent l’impression 3D depuis plusieurs années maintenant, c’est effectivement dans ces secteurs que l’impression 3D a le plus d’avenir car les lots de productions sont faibles, l’allégement des pièces est crucial et le coût de fabrication est important. Ainsi, la fusée Ariane 6 qui sera lancée en 2020 devrait coûter 50% moins chère que la dernière fusée lancée.

 

    Un Commentaire

  1. […] de nombreuses industries. C’est le cas par exemple de la société Airbus. Après avoir fabriqué un avion, imprimé une moto en aluminium, fabriqué des pièces pour équiper ses avions de lignes, etc., le […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *