imprimante 3D Metal X

Baptisée ADAM pour Atomic Diffusion Additive Manufacturing, cette nouvelle technique d’impression 3D métal est le fruit de plusieurs mois de développement du fabricant d’imprimantes 3D Markforged. Ce dernier a inventé le nouveau procédé ADAM et la première imprimante 3D qui utilise cette technologie : l’imprimante 3D Metal X


Markforged, un acteur déjà connu

Markforged est un acteur déjà connu pour avoir développé, en 2014, une technologie révolutionnaire d’impression 3D en fibre de carbone. Cette fois, avec sa nouvelle technologie d’impression 3D métal, le fabricant souhaite s’attaquer au marché des secteurs de l’automobile, du médical et de l’aérospatiale.

 » Les imprimantes 3D métal sont des machines qui coûtent plusieurs millions de dollars et occupent un très grand volume », explique Greg Mark, PDG de Markforged.  » Avec notre nouvelle imprimante 3D Metal X, la production de pièces métalliques devient plus facile et représente une nouvelle opportunité pour les ateliers d’usinage qui souhaitent trouver des solutions de rechange ou compléter leur savoir-faire avec une nouvelle technologie. »


De nouvelles perspectives pour l’impression 3D métal

La nouvelle technique d’impression 3D métal développée par Markforged ne sert pas qu’à fabriquer des pièces métalliques, elle permet, d’après Greg Mark, de fabriquer des moules pour la fabrication de pièces plastiques en seulement quelques jours au lieu de quelques mois.

 » Notre mission est d’aider les entreprises à fabriquer les meilleurs produits possibles et les commercialiser le plus rapidement possible », explique Greg Mark.

Non seulement, l’imprimante 3D Metal X imprime facilement des pièces métalliques robustes à faible coût mais d’après Greg Mark, l’imprimante 3D Metal X est capable d’imprimer des formes et des géométries impossibles à produire en usinage et avec les autres imprimantes 3D métal du marché. Les industries peuvent ainsi fabriquer des pièces plus légères et intégrer de nouvelles fonctions plus avancées.


Caractéristiques techniques

La technologie ADAM consiste à imprimer des couches successives à l’aide d’une poudre métallique contenue dans un liant plastique. Après impression, l’objet est chauffé, le liant se retire et les particules de poudre métallique fusionnent entre elles.

Tout ce qu’il faut savoir sur les imprimantes 3D métal !

Inaugurée en début d’année, l’imprimante 3D Metal X peut imprimer des objets en aciers inoxydables haut de gamme tels que le 17-4 et le 303 dans un volume de construction de 250 x 220 x 200 mm. D’autres matériaux sont en développement et devraient être disponible dès cette année.

Disponible à l’achat pour une livraison en Septembre 2017, il vous faudra débourser 99 500$ pour acquérir cette nouvelle imprimante 3D métal. Les acheteurs peuvent demander à participer au programme Metal Materials Beta pour étendre les options de matériaux imprimables comme l’aluminium, le titane et d’autres aciers.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Impression 3D, imprimante 3d, fichier 3d, veille technologique fabrication additive, suivez toute l’actualité sur Facebook et  Twitter.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *