logement 3D xtreee

L’impression 3D béton est l’une des technologies d’impression 3D qui suscite l’intérêt de nombreux constructeurs du BTP. Si vous suivez les actualités publiées sur additiverse, vous constatez que la fabrication de logementd’immeubles, de ponts, etc… avec une imprimante 3D béton est déjà une réalité dans plusieurs pays. Cette fois, c’est en France que des logements vont se construire en 3D et plus précisément à Rouen.

L’ impression 3D béton fait sa révolution


Un partenariat franco-français

A l’origine de ce projet, il y a le bailleur social Habitat 76 en partenariat avec le CROUS (Centre Régional des œuvres Universitaires et Scolaires). Ces derniers souhaitent construire un logement pour les étudiants à Mont Saint Aignan, en Seine Maritime, avec une imprimante 3D béton en 2018.

« C’est une première en France, et peut-être même en Europe », explique Sébastien Métayer, Directeur du développement durable chez Habitat 76. « Le logement pourrait être construit en deux jours, le robot ne dort pas la nuit ».


Un logement mais aussi du mobilier en 3D !

Sébastien Métayer voit grand car il envisage de faire imprimer en 3D le bâtiment mais aussi une grande partie du mobilier : le bureau, le lit, la douche …


Un professionnel de l’impression 3D béton : XtreeE

Pour concevoir cet ouvrage, Habitat 76 et le CROUS ont fait appel à la start-up X-TreeE. X-TreeE a développé un robot imprimante 3D spécialement pour cette application. Le principal défi de ce projet n’est pas dans la conception d’une immense imprimante 3D mais plutôt dans les caractéristiques du béton utilisé. En effet, le béton ne doit prendre ni trop vite pour ne pas bloquer la machine, ni trop tard pour que les couches successives se maintiennent en position.

Nous avions interviewé Nadja Gaudillière de la société X-TreeE lors du Salon 3D Print de Lyon en Octobre dernier :


Un premier test prometteur

En Septembre dernier, un mur de 2.5 x 3 mètres a déjà été imprimé pour valider le procédé. De nouveaux tests doivent être réalisés car ce mode de construction ne répond à aucune norme établie à ce jour.

 » Si on arrive à montrer que c’est possible pour un studio, on pourra ensuite passer à trois, quatre, cinq pièces, et pourquoi pas un immeuble ! « , explique Sébastien Métayer.


Les premiers pas d’un nouveau modèle de construction ?

Dans ce domaine, tout reste à faire. Le procédé est encore expérimental et donc par définition très coûteux. Sébastien Métayer espère un effet de volume qui permettra une baisse des coûts de production à l’avenir. Quant au risque sur l’emploi, Sébastien explique que :

« Si l’imprimante fait le gros oeuvre, nous aurons toujours besoin des électriciens, des plombiers ou des peintres, rassure-t-il. Mais il y aura bien une évolution des métiers sur les chantiers. »

L’impression 3D béton vous intéresse ? Vous souhaitez réagir sur l’avenir de la construction par imprimante 3D ? Partagez votre avis en laissant un commentaire.

Impression 3D, imprimante 3d, fichier 3d, veille technologique fabrication additive, suivez toute l’actualité sur Facebook et  Twitter.

Source : TendanceOuest.com

    Un Commentaire

  1. […] Nach Angaben von Sébastien Metayer, dem Direktor für nachhaltige Entwicklung bei Habitat 76, ist das dreidimensional erstellte Studentenwohnprojekt in Frankreich das erste seiner Art und vermutlich sogar in ganz Europa. Dieses Projekt ist seit einem Jahr im Gange, seine Inbetriebnahme ist für 2018 vorgesehen, berichtet additiverse.com. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *