Le robot inMoov fait avancer la recherche !

Vous souvenez-vous de Gaël Langevin? Génial inventeur, et pionnier de la robotique Open-source, grâce au robot InMoov. Et bien sachez que son robot humanoïde fabriqué grâce à une imprimante 3D inspire, et permet aux chercheurs de l’université de Lincoln en Angleterre, de mener des travaux sur l’interaction entre l’Homme et la Machine. Une question fondamentale de ces prochaines années.

Dirigé par le docteur John Murray, le robot inMoov, baptisé pour l’occasion MARC (Multi-Actuated Robotic Companion) sert à comprendre et à améliorer les relations entre humains et robots. Choisir le robot inMoov de Gaël Langevin s’est fait pour deux raisons. D’abord le projet se révèle prometteur, et déjà bien avancé, il sera amélioré grâce à sa communauté. Puis, étroitement lié à la première raison, le robot inMoov fabriqué sur une imprimante 3D est peu coûteux : environ 700 € selon son créateur. En effet, jusqu’à aujourd’hui, ce type de recherche demandait d’importants investissements, avec l’oeuvre de Gaël Langevin, les chercheurs ont pu drastiquement réduire les prix de fabrication.

Les travaux du Docteur Murray porte donc sur les futurs relations homme / machine. Ce dernier déclare à ce sujet : « Si le robot peut être programmé pour comprendre comment les relations d’Homme à Homme commencent et se développent alors, il sera plus facile de planifier la relation Homme / Robot.»

Les chercheurs sont convaincus que les robots pourront devenir des compagnons de la vie de tous les jours. En priorité, ces derniers pourraient travailler avec des personnes âgées, des enfants souffrant d’autisme ou encore du syndrôme d’Asperger. Des personnes souvent, qui n’arrivent pas forcément à décoder les rapports humains. MARC, le robot inMoov sera présenté au public et interagira avec celui-ci, le 8 avril prochain à Sheffield.

Additiverse salue une fois de plus l’initiative de Langevin qui, en plus d’ouvrir la robotique au grand public, facilite la création de prothèses, et maintenant, fait avancer la recherche. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur le projet inMoov, vous pouvez lire l’interview exclusive de Gaël Langevin qu’il a eu la gentillesse de nous accorder et visiter son site internet.

Sources : 3ders.org

Crédits photos : Gaël Langevin

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *