violon-3d-varius-imprime-3d-laurent-bernadac-20

Rappelez-vous il y a quelques semaines déjà , nous vous parlions du violon 3D Varius imprimé en 3D, porté par Laurent Bernadac et sa collaboratrice Géraldine Puel. Pour l’aider dans son aventure, il a demandé l’aide d’internautes mélomanes sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter. Ce n’est pas moins de 53 231 € sur les 50 000€ demandés au départ qui ont été récolté grâce à 154 personnes -backers- férus de musiques à travers le monde.

Le 3D Varius, un violon imprimé en 3D

Ce violon imprimé en 3D, inspiré du célèbre Stradivarius a su donc convaincre certains musiciens du monde entier. Laurent a en effet mis toutes les chances de son côté. En plus de proposer un produit innovant, capable de proposer un rendu sonore le plus fidèle possible aux exigences des musiciens professionnels, il a su fédéré non sans humour, une communauté autour du violon 3D Varius grâce aux réseaux sociaux. Très actifs sur Facebook notamment, il a su créer et animer une communauté autour de son projet. Enfin, il a régulièrement publié des vidéos de démonstrations sur sa chaîne Youtube.

Avec son violon imprimé en 3D, Laurent Bernadac a su attiré l’attention. Nous avons voulu en savoir plus et lui poser quelques questions sur son projet, en passe de se concrétiser. Il a gentiment accepté de répondre à nos questions. Nous le remercions.

Additiverse : Pour ceux qui ne connaîtriez pas, Laurent Bernadac, pouvez-vous vous présenter ? Présenter votre équipe ? Le violon 3D Varius ?

Laurent Bernadac : J’ai 29 ans et je vis à Toulouse. Je suis ingénieur en génie mécanique énergétique (INSA Toulouse) et violoniste professionnel (violon jazz au conservatoire de Toulouse). 3Dvarius est constitué d’une équipe de deux fondateurs, Géraldine Puel (communication, marketing et relations clients) et moi-même (fabrication, design et représentation). Plusieurs personnes nous soutiennent dans les divers secteurs pointus que doit aborder toute jeune entreprise (propriété intellectuelle, finance, Institutions…).

Add : Pouvez-vous nous expliquer la genèse du projet de violon 3D Varius ?

Laurent Bernadac : A la sortie de mes études d’ingénieur, j’ai décidé de tenter de créer mon propre violon électrique en
combinant toute les qualités des violons électriques et acoustiques que j’avais eu l’occasion de jouer. Différents prototypes, études et tests (3 ans en tout) ont été nécessaires pour réaliser le modèle final du 3Dvarius aujourd’hui disponible.

Add : Pourquoi avoir choisi l’impression 3D ? Quelles possibilités ? Que cela vous apporte ?

Laurent Bernadac : L’impression 3D permet d’obtenir des formes impossibles à obtenir par d’autres méthodes de fabrications. Ces formes « impossibles » m’ont permise d’alléger le violon au maximum pour lui conférer le même poids qu’un violon classique. Cela m’a également permis de créer un design audacieux et libéré des contraintes techniques.

Add : Pouvez-vous expliquer le processus de fabrication ? Une fois le violon imprimé en 3D,  assurez-vous le post traitement ?

Laurent Bernadac Oui effectivement. Plusieurs post-traitements dont du ponçage sont nécessaires à la parfaite
réalisation et finition du 3Dvarius. D’autres traitements permettent de garantir sa stabilité dans le temps ainsi que sa résistance aux conditions extérieures.

Add : Vous avez réussi une campagne sur Kickstarter. Comment l’avez-vous préparé ? Hormis l’argent,
qu’en avez-vous retenu ? Appris ?

Laurent Bernadac : La préparation de notre Kickstarter a débuté 4 mois avant le lancement. Nous voulions tout d’abords vérifier tous les aspects fonctionnels du 3Dvarius, une campagne de tests nous a permis de nous en assurer. Il a fallut ensuite créer du contenu vidéo, photo et textuel puis préparer une campagne de communication à plusieurs vitesses pour toucher à la fois les violonistes ainsi que les Backers plus habitués du site Kickstarter. La principale leçon a été pour nous le fait que rien ne s’est passé comme prévu et que la somme de travail avant pendant et après le Kickstarter a été largement supérieure à nos prévisions. Le point important a été les nouveaux contacts que nous avons pu nouer avec des violonistes de tous pays qui nous ont contactés pour des renseignements et des idées nouvelles.

Add : Des conseils pour ceux qui voudraient se lancer ?

Laurent Bernadac : Ne pas négliger la préparation de la campagne de communication à l’intérieur de son cercle de
connaissances ainsi qu’à l’extérieur. Une grande partie de la somme doit être réunie le premier jour du lancement de la campagne pour envoyer un signal fort à cette communauté qui, c’est normal, soutient plus volontiers, des projets qui ont des chances d’aboutir.

Add :Concernant cette jolie somme, comment allez vous la dépenser ?

Laurent Bernadac : Nous allons tout d’abord récompenser nos contributeurs avec leurs contreparties aux dates sur
lesquelles nous nous sommes engagés. L’argent restant nous permettra de mettre en place une boutique en ligne ainsi que des partenariats pour permettre aux violonistes de tout pays de pouvoir tester dans leur région le 3Dvarius.

Add : Si je souhaite commander un violon 3D Varius. Quand pensez-vous le rendre disponible pour le grand public ?

Laurent Bernadac : Nous nous sommes engagés sur une livraison des premiers 3Dvarius à partir de décembre 2016.
Nous prenons actuellement de nouvelles commandes qui seront livrées à partir de cette date. Ces commandes sont enregistrées pour le moment directement sur notre site sur l’onglet « acheter ».

Add : À l’image d’un tatoueur, allons nous pouvoir vous contacter avec un design personnalisé et
l’imprimer en 3D par votre intermédiaire ?

Laurent Bernadac : L’impression 3D est pour nous le moyen de créer un violon électrique très haut de gamme avec des caractéristiques particulières et inédites. Le design de cette première série limitée sera le même pour tous les exemplaires vendus qui seront chacun numérotés. Nous travaillons dans le futur pour aller vers une personnalisation des fonctionnalités du violon ainsi que des aspects esthétiques (couleurs, textes…).

Add : Voyez-vous déjà de futurs évolutions ? Un violon 3D Varius 2 ? De nouveaux design/matériaux sont
envisagés ?

Laurent Bernadac : Nous sommes actuellement complètement concentrés sur nos contributeurs ainsi que sur la
fabrication et la distribution de notre première série limitée (baptisée Pauline). De nouvelles idées et fonctionnalités sont déjà dans nos têtes et nos croquis mais il est pour l’instant trop tôt pour en parler.

Add : Vous commencez à être sollicité de toutes parts. Où pouvons-nous, dans les mois à venir, vous
rencontrer, vous écouter jouer et peut-être essayer le 3D Varius?

Laurent Bernadac : Oui bien sûr, nous allons pas mal voyager dans les semaines à venir :

Du 30/06 au 02/07 au salon Viva Technology à Paris

Le 07/07 au salon du Luxe de Paris

En juillet au Canada (Montréal – Quebec)

En Aout en concert (le 6 Aout à Valras-plage et le 15 Aout à Sérignan)

Le 24 Septembre au festival Eureka à Sète

Le 04/10 au 3Dstep en Finlande

Le 26/11 au Hub Berlin

Chaque concert ou démonstration est l’occasion pour nous de rencontrer des violonistes et de faire tester (en situation) le 3Dvarius.

Si vous souhaitez entendre le 3d Varius en Action voici quelques vidéos, qui devraient satisfaire vos yeux et surtout vos oreilles :



Impression 3D, imprimante 3d, fichier 3d, veille technologique fabrication additive, suivez toute l’actualité sur Facebook et  Twitter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *