irt fabrication additive

La Fabrication Additive métal est certainement la technologie d’impression 3D qui suscite le plus l’intérêt des industriels. Régulièrement, nous publions de nombreuses innovations rendues possible grâce à cette technologie. Mais si les grands groupes industriels se sont emparés de cette techno, qu’en est il pour les PME ? C’est justement pour aider ces dernières que l’IRT (Institut de Recherche Technologique) Saint Exupéry, à Toulouse, va lancer son « Pack PME Fabrication Additive ».


Pourquoi ?

L’objectif du Pack PME Fabrication Additive est de faciliter l’accès des PME à la fabrication additive métallique.

Gilbert CASAMATTA président IRT Saint Exupéry » La fabrication additive constitue un enjeu industriel majeur et un axe important de recherche technologique pour l’IRT Saint-Exupéry. Il nous a semblé normal d’associer davantage de PME à cette dynamique de l’Usine du Futur », explique Gilbert Casamatta, président de l’IRT Saint-Exupéry.


De quoi s’agit il ?

Il s’agit d’une offre ouverte à toutes les filières industrielles qui se compose de 3 volets pour permettre aux PME :

  • d’intégrer des projets de recherche technologique, et/ou
  • de bénéficier d’un temps d’utilisation des équipements disponibles dans l’IRT, et/ou
  • de bénéficier de conseils et d’accompagnement technologique ou stratégique de l’étape projet jusqu’à la commercialisation du produit.

pack PME Fabrication Additive


La prochaine étape

L’IRT Saint-Exupéry bénéficie d’un financement du conseil régional Occitanie de 5 millions d’euros pour accompagner de nouveaux investissements en équipements, dont des machines d’impression 3D de différentes technologies et des équipements de contrôle et de caractérisation.

Dès l’automne 2017, les PME pourront ainsi bénéficier de stages de sensibilisation à la fabrication additive et de démonstrations sur des imprimantes 3D métal.

 » Si les projets de recherche technologique sont plus spécifiquement ciblés aéronautique, espace et systèmes embarqués, les volets 2 et 3 du dispositif s’adressent aux PME de toutes filières industrielles « , insiste Gilbert Casamatta.


Un programme à l’échelle nationale

Ce pack s’inscrit également dans le cadre d’un nouveau programme de recherche technologique d’envergure nationale autour des technologies de fabrication additive. Piloté par l’IRT Saint-Exupéry, ce programme fédère les IRT Jules Verne à Nantes, M2P à Metz et SystemX à Paris, et doit mobiliser pas moins de 62 millions d’euros sur trois ans.fit fabrication additive

L’idée est de créer des synergies, chaque IRT apportant des expertises spécifiques :

  • modélisation, comportement des pièces, contrôle in situ et monitoring pour Jules Verne (Nantes),
  • caractérisation, post-traitement de surface et recyclage de nouveaux matériaux pour M2P (Metz),
  • chaîne numérique et simulation pour SystemX (Paris),
  • problématiques de métallurgie, caractérisation d’interface matériaux-procédés pour Saint-Exupéry (Toulouse).

Ce Pack PME Fabrication Additive associe également l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) et la SATT TTT (Société d’accélération du transfert de technologies Toulouse Tech Transfer).

Pour plus d’informations sur ce programme, cliquez ici.

Impression 3D, imprimante 3d, fichier 3d, veille technologique fabrication additive, suivez toute l’actualité sur Facebook et  Twitter.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *