L’impression 3D et l’industrie automobile

Tous les spécialistes s’accordent à dire qu’en terme de coût de production, l’impression 3D ne pourra jamais rivaliser avec les méthodes de fabrication conventionnelles. Ceci est vrai uniquement dans le cas d’une production en grande quantité et pour des pièces relativement simples car lorsqu’il s’agit de fabriquer une petite série de pièces complexes … l’impression 3D devient la méthode idéale.

BMW l’a bien compris et c’est la raison pour laquelle le constructeur Bavarois fabrique certaines pièces mécaniques complexes avec cette technologie comme la roue de la pompe à eau de sa voiture de course Z4 GT3, ou encore sur la version Z4 GTR commercialisée.

Bien sûr il ne s’agit pas d’impression plastique bien connue du grand public mais d’imprimantes professionnelles métal (alliage d’aluminium) fonctionnant sous la technologie dite du « frittage de poudre », autrement appelée SLS (Selective Laser Sintering). Un laser fusionne successivement plusieurs couches de poudre métallique d’une épaisseur de 50µm sous une atmosphère inerte jusqu’à l’obtention de la pièce en 3D.

L’utilisation de l’impression 3D pour fabriquer des pièces fonctionnelles soumises à un stress important lors de compétition prouve la robustesse de ce procédé de fabrication. BMW a bien sûr réalisé tous les tests de performance et de fatigue avant de valider l’utilisation de ces pièces en compétition.

Dans le secteur de l’automobile (et l’industrie en général), l’impression 3D favorise le travail itératif et permet de tester sans contrainte budgétaire. L’impression 3D est idéale pour créer des prototypes résistants et des pièces à partir de thermoplastiques d’ingénierie de haute performance en phase projet. En remplacement des pièces réalisées par usinage CNC (coûteuses et longues à produire), les pièces imprimées en 3D permettent aux entreprises de réduire considérablement leurs coûts de production.

Les imprimantes 3D professionnelles sont également utilisées pour fabriquer des outils spécifiques et parfaitement adaptés pour une utilisation sur les lignes d’assemblage et optimise ainsi la productivité.

Retrouvez toute l’actualité sur l’impression 3D sur Facebook et Twitter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *