Fabriquez votre fil pour votre imprimante 3D

Imprimer toutes sortes d’objets en vue d’améliorer la création, le quotidien, est bien le but de l’impression 3D. Mais qu’en est il du filament ? Si des initiatives comme le recyclage des déchets à grande échelle sont à l’étude, chacun, à son niveau, pourrait réduire la quantité de déchets plastiques que nous jetons chaque année, et en faire des jouets, des ustensiles de cuisines, des outils… Le tri sélectif prendrait une tout autre tournure. L’intérêt serait écologique, pratique et financier.

Mais pour cela une machine est nécessaire : Une extrudeuse. Dans le cas présent, l’équipe d’OmniDynamics située à Bristol en Grande-Bretagne, l’a baptisée : « Strooder ». Son principe est simple. Des granulets ou des pastilles de plastiques sont versés dans un réservoir, la matière récupérée est chauffée et extrudée. C’est à dire qu’à la manière d’une seringue, par pression, le plastique en fondu sera transformé en filament compatible avec votre imprimante 3D.

Si la technique n’est pas nouvelle, la « Strooder » est la première machine de ce type dotée d’un design plutôt réussi. Les autres modèles, biens que fonctionnels, trouvaient plus facilement leur place dans un atelier ou un garage que sur un bureau. Proposée en cinq coloris, l’extrudeuse Strooder sera en mesure de fabriquer trois types de fils. Du filament à 1,75mm, 2,85mm et enfin du 3mm. Et pour en faciliter l’usage, un écran couleur de 2,4 pouces permettra de sélectionner les fonctionnalités pré-enregistrées dans la machine. La strooder promet de fabriquer du fil ABS et PLA à raison de 70 centimètres à 1,50 par minute, les granulets coûtant cinq fois moins cher que le prix d’une bobine classique. Notez aussi que 100 bouteilles d’eau font 5 kg de plastique, qui, une fois broyés, peuvent être transformés en fil. Tous les essais, maquettes, les impressions réussies comme les manquées pourront être réutilisées. Le principe est écologique et économique.

Sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, le projet a déjà séduit son pubic. L’équipe d’OmniDynamics ne demandait que 20,000 $ et en a amassé plus de 50,000 $. Cette somme symbolique permet à l’équipe d’ajouter aux packs vendus un enrouleur automatique. Imaginez-vous partir le matin et rentrer le soir, votre bobine de filament prête à l’emploi.

Tous les packs vendus à 149 £ (183 €) et ceux à 169 ( 208 €) sont partis. Il reste des formules à 199 £ et plus. La Strooder déjà montée, la différence de prix se fera grâce à une quantité de granulets plus ou moins conséquente.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez, dès maintenant vous rendre sur la page Kickstarter de la Strooder et peut-être que, convaincu, vous bouclerez la boucle de l’impression 3D.

    Partagez votre opinion