Grâce à l’impression 3D, Amanda Boxtel marche à nouveau !

1992, Amanda Boxtel fait une grave chute en ski. Sa vie bascule du jour au lendemain. Le verdict des médecins est sans appel, victime d’une paralysie des membres inférieurs, Amanda ne remarchera plus jamais. Et pourtant…

22 ans plus tard, la science couplée à l’impression 3D repoussent les limites. Grâce à un exosquelette (armature mécanique extérieure harnachée au corps humain) créé par EksoBionics 3D et 3D Systems, en février 2014, Amanda Boxtel marche de nouveau. Les concepteurs ont mesuré et numérisé une partie de son corps : « colonne vertébrale, cuisses et tibias », puis,ont allié leurs spécialités respectives. À savoir, le mécanisme conçu par EksoBionics et l’expertise en terme d’impression 3D de 3D Systems.

Le défi qu’a dû relever les deux entreprises est principalement celui d’éviter tout frottement, toute coupure du système de circulation sanguin ou ecchymoses que pourrait provoquer un exosquelette mal conçu. En effet, rappelons, même si ça tombe sous le sens, qu’une personne atteinte de paralysie ne peut sentir ces troubles, qui peuvent rapidement s’aggraver et s’infecter. L’exosquelette se devait donc d’être pratique et sans danger pour une utilisation intensive. Cette armature actuellement en test, répond positivement à ces problèmes.

Imprimé sur-mesure pour Amanda, le concept peut s’adapter à d’autres sujets. Scott Sommet, directeur de la conception chez 3D Systems commente l’expérience menée avec Amanda en ces termes : « Le lien entre le corps et le robot est décisif pour la réussite de ce projet. Notre objectif est donc d’améliorer la connexion entre l’homme et la machine, de sorte que les deux parties agissent en symbiose ».
Amanda Boxtel à la conférence TED : Je ne vous cacherai pas que j’ai été pris d’une vive émotion en voyant ces images. Certains parleront de miracle. Le terme n’est il pas approprié? Ou ne sera t il pas cité comme tel?  Cette technologie est porteuse de grands espoirs. Nul doute qu’elle pourra re-donner le sourire à de nombreuses personnes. Ce n’est plus de la science-fiction…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *