Filament ultra-conducteur pour l’impression 3D électronique

  Nos imprimantes 3D de bureau nous permettent de faire toutes sortes de choses étonnantes dans une variété de couleurs et de textures en plastique. Mais faire des objets électroniques et fonctionnels nécessite encore un procédé de fabrication séparé pour ajouter des circuits, le câblage et les composants électroniques. Et malgré les recherches en cours sur le graphéne, il n’existe pas à aujourd’hui de filament avec suffisamment de conductivité pour allumer une LED.

Functionalize, basé à Seattle, a lancé aujourd’hui une campagne de collecte de fonds sur Kickstarter pour mettre sur le marché un matériau d’impression 3D ultra-conducteur.

Avec une résistivité inférieure à 1 ohm / cm, le nouveau filament, appelé F-Electric, est mille fois plus conducteur que le filament disponible aujourd’hui. F-électric permet à quiconque d’imprimer des circuits, des fils, des capteurs, des connecteurs d’alimentation et d’autres composants électriques à l’intérieur des objets imprimés sur de simples imprimantes PLA.

Functionalize cherche 100 000 $ sur Kickstarter pour commercialiser son filament F-électrique.

   » Imaginez un monde où vous pouvez imprimer en 3D votre téléphone portable, un drone ou la dernière nouveauté technologique avec des circuits et des composants électriques « , a déclaré Mike Toutonghi, le fondateur de Functionalize.  » Voilà où nous allons, et notre filament est un grand pas en avant pour en faire une réalité. Grâce à nos nanomatériaux et nos processus, nous aurons l’occasion d’inventer toutes sortes d’objets fonctionnels. « 

L’intérêt de Mike Toutonghi pour la chimie, les nanomatériaux et l’impression 3D a commencé à son 50 ième anniversaire, lorsque son fils a accepté de travailler sur un projet de propulsion électromagnétique pour la foire de son école. Il a commencé à chercher des solutions en utilisant son imprimante 3D pour imprimer les circuits à l’intérieur du plastique, finalement, il n’a pas trouvé de solution existante, il s’est donc résigné à utiliser un processus de soudage qu’il détestait. Depuis ce jour, la création d’un matériau conducteur est devenue son obsession et il se plonge dans la littérature scientifique et construit un laboratoire de nanotechnologies dans sa maison. Le filament F-électric est le résultat de plusieurs années d’expérimentation et d’analyse du graphène, du métal et des nano-composites plastiques.

 » En intégrant les circuits électriques dans les conception 3D, il y a des possibilités infinies de construction. » a déclaré Matt Johnson, directeur du programme Intentional3D, Inc.  » Nous voyons de nombreuses applications dans de nombreux secteurs et pensons que Functionalize a tout juste commencé à gratter la surface des possibilités. »

Intéressé par l’impression 3D ? Rejoignez l’équipe additiverse.com

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *