L’impression 3D donnera le coup d’envoi

À 60 jours du lancement de la Coupe du Monde de football 2014 qui se déroulera au Brésil, l’impression 3D sera sous le feu des projecteurs. En effet, lors de la cérémonie d’ouverture, le coup d’envoi de la compétition sera effectué par un paraplégique équipé d’un exosquelette, une armature extérieure réalisée en partie sur une imprimante 3DMiguel Nicolellis, chercheur en neuroscience à l’Université Duke (Caroline du Nord, USA) a baptisé ce projet d’un nom évocateur de rêve et d’espoir : « Walk Again » ( Marche à nouveau).

Pour réaliser ce prodige, à l’image de ce qui avait été fait pour Amanda Boxtel, Nicolellis et son équipe de chercheur ont conçu cet exosquelette qui permettra à cette personne en situation de handicap de se lever, devant un stade bondé et des millions de téléspectateurs et de donner le coup d’envoi de ce mondial 2014.

9 bénévoles âgés entre 20 et 40 ans et atteints à différents degrés de paralysie, s’entraînent actuellement à se déplacer avec l’exosquelette sous l’égide de Romulo Fuentes, directeur de l’institut international de neurosciences de la ville de Natal au Brésil. Son travail consiste à préparer les bénévoles à tous les stimuli auxquels ils seront confrontés lors de la cérémonie d’ouverture : les caméras, les écrans géants, les lumières, les flashs, les cris du public, le bruit ambiant. Pour cela Fuentes a recréé un environnement virtuel censé les mettre en conditions réelles : Une pièce tapissée d’écrans.

Car oui ! L’exosquelette ne sera pas télécommandé à distance, il sera bel et bien « connecté » au cerveau via un casque sensoriel. C’est pourquoi les chercheurs s’assurent que les bénévoles ne seront pas perturbés par toute cette agitation et qu’ils pourront mener à bien la prouesse technique.

Le projet Walk Again est selon Fuentes, une expérience unique à ce jour. Il réunit une équipe internationale et interdisciplinaire. Médecins et ingénieurs ont travaillé ensemble sur l’armature et le casque qui permettra au bénévole de « dialoguer » mentalement avec l’exosquelette via un ordinateur installé dans son dos. Dans un essai, un patient qui présente de graves lésions de la moëlle osseuse a décrit son expérience ainsi: « J’avais la sensation de marcher sur du sable, comme si je marchais sur une plage.»

Pour Romulo Fuentes, présenter cette avancée scientifique lors d’un évènement tel que la Coupe du Monde est très important :  » Le monde entier pourra prendre conscience que de nombreux domaines de recherches désormais, convergent, qu’ils ne restent plus au stade expérimental ».

Devant un stade euphorique pour la première rencontre qui opposera l’équipe du Brésil à la Croatie, on peut d’ores et déjà imaginer, la surprise et l’émotion que suscitera un tel évènement. Une chose est sûre, ces images marqueront l’année 2014 et sans doute le siècle. 

Sources : imprimalia3d.com

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *