Snapchat a annoncé l’acquisition de Seene

Snapchat fait l'acquisition de Seene pour un montant gardé secret
Snapchat achète SeeneLa 3D fait parler d'elle depuis longtemps. Que de chemin parcouru depuis les lunettes 3D bi-chromatiques de nos aïeux, la 3D par polarisation, la 3D active, les jeux vidéos en 3D, la réalité augmenté et les casques de réalité virtuelle. C'est dans cette voie que Snapchat a annoncé l'acquisition de Seene, l'application de réalité augmentée par numérisation 3D du visage (très orienté sur la reconnaissance faciale) disponible sur Google Play et sur iTunes.Seene : une application plein d'avenirFondée en 2013, Seene est capable de modéliser avec une résolution élevée des visages et des objets volumineux en 3D, mais ne peut pas faire de la numérisation de très haute résolution à 360° pour l'impression 3D à cause des performances limitées dans la capture d'imagerie 3D de nos smartphones...

Imprimez en 3D dans 256 matériaux avec le comparateur 3Dprintler

logo 3Dprintler
Le comparateur d'impression 3D3Dprintler est un comparateur de prix qui recherche pour vous le meilleur tarif auprès des imprimeurs3D professionnel. Créé en 2012, cette start-up canadienne basée à Ottawa vient récemment de changer sa stratégie pour se tourner vers le service d’impression 3D avec un moteur de recherche et un comparateur. Ce service lancé en Janvier dernier compte parmi ses partenaires des imprimeurs 3D tels que Sculpteo, Makexyz, i.materialise et Shapeways.Le leitmotiv de 3Dprintler : « Comparez le prix de l’impression 3D avec le comparateur 3Dprintler».Tout comme Expedia ou Kayak, 3Dprintler trouve les meilleures offres et propose des conseils sur la qualité des matériaux et les couleurs."Nos partenaires de service d’impression 3D proposent des impressions 3D de hautes qualité disponibles dans...

Le TechShop de Leroy Merlin démocratise l’impression 3D en France

le techshop de leroy merlin
Le TechShop de Leroy Merlin démocratise l’impression 3DLeroy Merlin a inauguré son premier TechShop à Ivry sur Seine, 9 ans après l’ouverture du premier TechShop dans la Silicon Valley en 2006 et compte bientôt en ouvrir un deuxième à Lille en 2016.Un TechShop est un atelier collaboratif comme un fablab mais sur un espace beaucoup plus grand. Il est implanté sur une surface de 2 000 mètres carré et mets à disposition plus de 150 machines professionnelles à des particuliers pour un abonnement mensuel, semestriel ou annuel. Ouvert aux particuliers comme aux entreprises le TechShop est une initiative intéressante pour celles et ceux qui veulent mettre en vie leurs idées. Parmi les équipements disponibles, Leroy Merlin mets à disposition plusieurs imprimantes 3D à dépôt de fil fondu mais aussi des postes informatiques...

Une nouvelle arme de poing semi-automatique par impression 3D

Une arme de poing semi-automatique par impression 3DA 47 ans, un charpentier de l’état de Virginie, sous le pseudonyme de Derwood, a modélisé et imprimé une nouvelle arme de poing semi-automatique baptisé : Shuty-MP1.Le designer de l'arme à feu annonce que le MP1 est composé à 95% de PLA (plastique biodégradable) utilisé par un grand nombre d’imprimante 3D.Comme toute arme semi-automatique, le Shuty-MP1 peut tirer des balles stockées dans un magasin les unes après les autres.Dans la vidéo ci dessous, vous pouvez voir l’arme en fonctionnement tirer des balles de 9mm.Au bout de 18 tirs, la matière plastique autour du tube commence à fondre et affecter l'intégrité structurelle de l'arme.95% de l’arme est en plastique comme le magasin, la poignée, le châssis, etc…, mais les pièces restantes en...

impression 3D et Université

L' impression 3D et universitéL’Université de Duke en Caroline du Nord est un modèle de réussite dans l’intégration de l’impression 3D avec un parc machine qui compte aujourd’hui plus de 35 imprimantes 3D. Face à l’enthousiasme croissant des 250 étudiants mais également des professeurs, cette université Américaine a parfaitement intégré cette nouvelle technologie et les résultats sont stupéfiants. Impression 3D et Université, un cocktail explosif !Chip Bobbert, ingénieur des médias numériques et des technologies émergentes à l'Université de Duke, a fait partie du programme depuis son lancement. Il voit chaque jour des produits imprimés en 3D étonnants réalisés par les étudiants." Un nouveau phénomène est en train de naître, les étudiants commencent à se réunir pour former leurs propres...

Reportage ARTE : « L’impression 3D, une révolution industrielle ? »

Reportage ARTEPour découvrir ou re-découvrir l'impression 3D et ses applications, regardez ce reportage diffusé sur ARTE :Ce reportage contribue à la démocratisation de ce nouveau procédé de fabrication qui petit à petit trouve des applications dans de nombreux domaines (bâtiment, médecine, jouet, aérospatial, automobile, prototypage, culture, ...).Additiverse publie quotidiennement des actualités et reportages sur l'impression 3D, nous couvrons les événements au plus proche des fabricants et des spécialistes, nous recensons ces derniers dans notre annuaire qui vous permet de trouver le professionnel dont vous avez besoin facilement et rapidement.Vous pouvez également nous contacter si vous avez des questions ou des besoins particuliers via notre formulaire en ligne.Enfin, vous trouverez un nombre important...

Dassault Systems lance 3DVIA Make, une application de personnalisation pour les distributeurs.

Une application de personnalisation3DVIA Make permet  aux clients de personnaliser son futur achat avec des pré-rélages paramétrés par le constructeur et de visualiser ce produit à 360 degrés. Les deux avantages majeurs de ce logiciels étant la possibilité de « créer » ses objets sur mesure , mais par un professionnel qui y fixe ses limites, mais aussi de permettre aux commerçants de travailler en flux tendu et de ne pas avoir de stock à gérer.Tandis que le modèle actuel de consommation ne laisse que très peu de possibilités au consommateur d’avoir une influence sur son produit, c’est une nouvelle manière de consommer qu’offre 3DVIA Make puisque, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci dessous, un message, un matériau, une déformation peuvent rendre l’objet unique. Le logiciel pourrait être soit...

Formlabs annonce sa nouvelle résine haute résistance « Tough »

Une nouvelle résine haute résistanceAprès le récent lancement des résines calcinables et flexibles, Formlabs élargit encore sa gamme pour ouvrir les possibilités de son imprimante de bureau.«L’ingénierie et le prototypage sont les applications majeures de l’impression 3D. Nous sommes ravis de lancer cette nouvelle résine afin de permettre aux utilisateurs de Form 1+ d’imprimer en haute résolution un matériau extrêmement résistant», témoigne Max Lobovsky, co-fondateur de Formlabs. Les applications concrètes qu'on peut y voir sont une chaîne fonctionnelle, un ressort, des engrenages, protections, pièces à percer. Formlabs a aussi imprimé une machine de Rube Goldberg pour montrer toutes les possibilités de cette nouvelle résine. On peut y voir ses propriétés de...

Avec SolarSinter l’impression 3D devient 100% écologique

SolarSinter
Une imprimante 3D qui imprime le sableMarkus Kayser, étudiant au Royal College of Art de Londres, ne se contente pas d'utiliser l'énergie solaire, il explore également les ressources abondantes de la planète, comme le sable, pour les utiliser comme matériaux d'impression 3D dans son projet SolarSinter.SolarSinter est unique au monde, il s’appuie sur la technologie SLS (Selective Laser Sintering). Grâce à un système de loupes, Markus canalise l’énergie solaire pour fusionner des grains de sable. La température dépasse 1 000°C et sous l’effet de la chaleur, les grains de sable fusionnent successivement les unes après les autres pour fabriquer l’objet désiré.Regardez cette vidéo, c’est incroyable :L’imprimante 3D SolarSinter de Markus est aujourd’hui fonctionnelle et complètement automatisée. Si...

L’imprimante 3D industrielle développée par l’Université de Sheffield

imprimante 3D grande vitesse
L'imprimante 3D industriellePouvoir fabriquer rapidement des pièces uniques et de qualité dans une large gamme de matériaux sans avoir à développer des moules d’injection ou des matrices d’emboutissage hors de prix et souvent hors délai n’est-ce pas le Graal de tous les patrons ? L'imprimante 3D industrielle ?Eh bien, cette machine n’existe pas. Ou plutôt, pas encore.Le marché est immense et des projets ambitieux arrivent bientôt à terme. Il y a quelques mois, nous avions publié un article très intéressant sur une société basée au Pays Bas, TNO, qui développe actuellement un convoyeur équipé de plusieurs imprimantes 3D en série. Aujourd’hui, nous allons au Royaume Unis et plus précisément à l’Université de Sheffield qui a récemment annoncé la fabrication d’une imprimante 3D capable de produire...