3D Builder est la solution pour l'impression 3D par Microsoft

3D Builder

A l’heure de Windows 10 et des polémiques sur la politique de déploiement du dernier OS de Microsoft, je me suis posé la question de savoir ce que la firme proposait au grand public en terme d’outils destinés à l’impression 3D. Et le seul outil proposé est 3D Builder, la solution Microsoft destinée à l’impression 3D sous Windows 10 lancée en 2014 sous Windows 8.

3D Builder reconnaît parfaitement et automatiquement les fichiers STL et OBJ en permettant de les travailler tels des volumes solides. Cette particularité m’a séduit en comparaison à d’autres solutions gratuites qu’il faut paramétrer en y ajoutant des macros et autres addons, ce qui n’est pas forcément à la portée de tous.


Une interface propre et épurée mais …

Elle manque cruellement d’outils CAO : pas d’outils de chanfrein ou congé sur une arête sélectionnée. D’ailleurs, on ne peut pas sélectionner les arêtes ni les contours.

Néanmoins, on peut importer des images 2D pour en faire des volumes 3D (chose qui n’est pas forcément aisée avec d’autres logiciels gratuits), mais malheureusement uniquement en extrusion. Les variantes de l’extrusion sont très intéressantes et à tester, mais pas de possibilité de forme de révolution en partant d’une image.

Volume obtenu à partir d'un bmp avec 3D BuilderD’ailleurs, pour de meilleurs résultats, il est préférable de partir d’un fichier *.jpg ou *.bmp.

Le *.png donne des résultats plus que médiocres (des pixels, on passe aux pavés).
Et je n’ai pas testé le *.tga qui est tout simplement un format Volume à partir d'un png sur 3D Builderque je n’utilise jamais.

A noter que 3D Builder redimensionne lui-même les images 2D (générées avec The GIMP, pour info).

C’est toujours agréable de passer des heures à travailler un dessin à l’échelle 1, pour le voir réduit d’un tiers lors de l’importation et devoir le redimensionner à la main pour retrouver les dimensions d’origine…


D’un point de vue Assemblages, même constat : 3D Builder automatise très bien les plans de coupe de l’interface visuelle pour montrer l’intérieur de l’assemblage.

Détail 1 vu de dessusDétail 1 vu par la droiteDétail 2 vu de face

Détail 2 vu par la gauche

Si bien que les surfaces externes qu’on souhaite raccorder disparaissent lorsqu’on désire les observer sous un angle différent…

Personnellement, j’aurais préféré une texture semi-transparente-imitation-hologramme pour ce genre de manœuvres, mais ce n’est visiblement pas personnalisable.


3D Builder permet d’aborder le monde de l’impression 3D avec assez de simplicité pour le rendre accessible à TOUS

…tant qu’on ne lui demande pas de réaliser des éléments ou assemblages trop complexes. Dans ce cas il faudra avoir très bien préparé le travail en amont et faire preuve de beaucoup d’ingéniosité.

Astuce

Si vous préparez vos plans, esquisses et dessins à la main, 3D Builder traite très bien les fichiers images provenant d’un scanner 2D standard.


3D Builder et scanner 3D

La fonction de 3D Builder qui intéressera le plus, sera très certainement la numérisation en 3D par vidéo via Kinect sur PC ou éventuellement sur smartphone et tablette fonctionnant sous Windows 10 Mobile (appareils pour lesquels il semble d’ailleurs plus avoir été conçu)


3D Builder permet surtout d’imprimer en 3D

directement sur votre imprimante 3D personnelle compatible , de commander une impression en ligne de vos réalisations.

Enfin, 3D Builder permet d’exporter votre réalisation dans un format compatible (*.stl ou *.obj par exemple) avec toutes les imprimante 3D.

Impression 3D, imprimante 3D, consommable 3D, fichier 3D, suivez toute l’actualité sur Facebook et Twitter.

    Un Commentaire

  1. merci pour ces détails précis sur cette solution qui à l’air novatrice et efficace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *