comment choisir une imprimante 3D

Vous avez (beaucoup) entendu parler de l’impression 3D et c’est décidé : vous souhaitez acheter une imprimante 3D en 2017 ! C’est une bonne résolution mais encore faut il s’y connaitre un minimum et se poser les bonnes questions : Quelle est la meilleure imprimante 3D ? Combien ça coûte ? Quelles sont les technologies et comment choisir ? Que vais je imprimer ? Quelle dimension ? Quels matériaux ? etc etc … Pas évident pour un non initié.

Pour vous aider, nous avons rédigé ce guide qui vous permettra de faire le point avant un achat compulsif !


Avez vous vraiment besoin d’une imprimante 3D à la maison ?

L’imprimante 3D en soi n’est qu’une machine qui a vocation à fabriquer (imprimer) des objets en 3 dimensions. Acheter une imprimante 3D n’a de sens que si vous en avez l’utilité. Il est donc important de vous interroger sur votre besoin mais surtout sur la fréquence d’utilisation. En effet, si vous souhaitez imprimer un objet par mois, il serait préférable de faire appel à des imprimeurs 3D tels que Sculpteo ou i.materialise. Il existe également des réseaux d’imprimeurs particuliers proche de chez vous, vous les trouverez sur Freelabster ou 3D Hubs. L’avantage des imprimeurs 3D et des réseaux est qu’il vous permet d’imprimer des objets dans une grande variété de technologies, c’est également une garantie de qualité et vous pouvez même réaliser vos devis en ligne.

Freelabster.com : le nouveau réseau d’imprimeur 3D grand public en France

Il existe aussi de nombreux fablab partout en France qui disposent d’imprimantes 3D et surtout d’un accompagnement personnalisé pour vous permettre d’en savoir plus sur l’impression 3D. Cette première approche vous permettra certainement d’économiser beaucoup d’argent  et peut être transformer votre achat compulsif en achat raisonné.

Si vous n’êtes pas dans ce cas et que vous souhaitez vraiment investir dans une imprimante 3D, posez vous la question suivante.


Comment choisir mon imprimante 3D ?

Vous devez savoir qu’il existe 9 technologies d’impression 3D qui ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients. Il est donc important de bien connaitre les différentes technologies pour identifier celle qui répondra le mieux à vos besoins.

Tout savoir sur les technologies d’impression 3D

Mais si vous êtes un particulier, il faudra vous limiter aux 2 technologies suivantes :

       1. FDM (dépôt de fil fondu)

La technologie FDM, également appelée dépôt de fil fondu, est la technologie d’impression 3D la plus couramment utilisée. Un filament thermoplastique est chauffé à travers une tête d’impression qui se déplace au dessus d’un plateau. Le filament déposé forme une première couche d’impression. Ensuite, le plateau descend d’un niveau et la tête d’extrusion se déplace à nouveau (au dessus de la première couche imprimée) pour faire la seconde couche. La tête d’impression se déplace sur les axes X et Y alors que le plateau d’impression se déplace à la verticale sur l’axe Z. Il existe de nombreuses variantes mais le principe des imprimantes 3D FDM reste identique. Les matériaux sous forme de filament sont nombreux (PLA, ABS, nylon, PETG, cuivre, bambou, etc …), je vous invite à consulter notre article : Comment choisir son filament pour son imprimante 3D ?

Cette technologie est la plus abordable et permet de réaliser des objets 3D robuste et fiable en plastique coloré. C’est un moyen rentable pour réaliser rapidement des prototypes fiables et robustes.

Il existe de nombreux fabricants d’imprimantes 3D FDM dont les prix sont compris entre 180€ et 6 000€.

Top 10 des imprimantes 3D pas chères à moins de 300€

       2. SLA (stéréolithographie)

Il s’agit de la toute première technologie d’impression 3D. Initialement brevetée par des ingénieurs Français, c’est à l’américain Charles Hull que l’on doit la réalisation de la première imprimante 3D au monde.

Cette technologie consiste à polymériser (durcir) une résine liquide photosensible à l’aide d’un laser UV. Le plateau de construction est immergé dans un bain de résine. Seule une très fine couche de résine liquide se trouve entre le plateau et le laser UV. Le laser dessine la trajectoire de la première couche sur la surface de la résine liquide qui se durcit instantanément pour former la première couche de l’objet 3D. La résine qui n’a pas été « touchée » par le laser reste à l’état liquide. Ensuite, le plateau se déplace sur l’axe Z, la résine liquide se trouve désormais entre la première couche de l’objet imprimé et le laser. Ce dernier dessine la trajectoire de la seconde couche et la résine liquide se durcit et reste au contact de la première couche. Le processus se répète et les couches de résine durcies forment un objet en 3 dimensions. Un post-traitement est souvent nécessaire car il faut nettoyer l’objet au solvant et parfois le faire sécher sous une lampe UV.

La technologie SLA permet d’imprimer des couches beaucoup plus fines que la technologie FDM, le rendu est donc de bien meilleure qualité. Cette technologie est très utilisée dans la joaillerie pour la fabrication de moulage à cire perdue mais également chez les prothésistes dentaires. Le coût de l’imprimante 3D est plus élevé qu’une imprimante 3D FDM et varie entre 2 000€ et 10 000€.

Maintenant que les technologies d’impression 3D n’ont plus de secret pour vous, il reste une question…


Quelle marque/modèle d’imprimante 3D choisir ?

Encore une fois, cela dépendra de vos besoins. Posez vous les questions suivantes avant de faire votre choix :

  • De quel volume d’impression ai-je besoin ?
  • Quels matériaux ?
  • Matériaux libres ou propriétaires ?
  • Simple ou double extrusion (pour les imprimantes FDM uniquement) ?
  • Quels sont les prix des consommables ?
  • Quelle précision ?
  • Quelle vitesse d’impression ?
  • Plug & Play ou en kit ?
  • Logiciel fourni ou non ?
  • Doit elle être transportable ?
  • Quelle est la robustesse de l’équipement ?
  • Quelle garantie ?
  • Quel est mon budget ?

Je vous invite également à consulter les tests comme celui de l’imprimante 3D Zortrax M200 (une référence de qualité et de robustesse).

L’imprimante 3D Zortrax M200 testée

Impression 3D, imprimante 3d, fichier 3d, veille technologique fabrication additive, suivez toute l’actualité sur Facebook et  Twitter.

Restons en contact

Garanti sans spam

    Partagez votre opinion